une montgolfière avec des tournesols >

Histoire de la montgolfière : quand l’Homme s’envoie en l’air

L'aile de Léonard de Vinci

Le rêve humain par ICARE

Selon la mythologie grecque, pour fuir la Crète où ils sont prisonniers du roi Minos, Icare et son père Dédale, le constructeur du labyrinthe n’ont qu’une possibilité : les airs. Dédale fabrique des ailes comparables à celles des oiseaux avec des plumes, de lin et de cire.

Conscient des risques, Dédale interdit à son fils de voler soit trop près de la mer en raison de l’humidité qui alourdirait les ailes, soit trop près du soleil en raison de la chaleur qui ferait fondre la cire de ses ailes.

Vite grisé par son vol, Icare monte toujours plus haut dans le ciel. L’inévitable se produit et la cire se liquéfie, les plumes se désagrègent et Icare est précipité dans la mer où il meurt.

Premières idées et tentatives

Selon les propos de Marco Polo, les Chinois spécialistes des cerfs-volants, en aient utilisé d’assez grands pour emporter un homme sur une courte distance sans préciser le résultat de ces opérations.

Dans la Grèce antique, des recherches un peu “spéciales” étaient parfois menées : des condamnés à mort étaient attachés à des oies et lâchés du haut de falaises… On ne sait jamais !

Vers 1500, Léonard de Vinci réfléchit sur une imitation mécanique du vol des oiseaux. Il imagine  des machines volantes qui font parfois penser à l’avion ou à l’hélicoptère ainsi qu’au parachute. Mais il leur manque l’énergie…

L'aile de Léonard de Vinci
Schéma de l’aile imaginée par Vinci

 

Dès 1709, un jésuite portugais du nom de Bartolomeu Lourenço de Gusmao fait voler des petits ballons à air chaud. L’idée est prometteuse et un prototype parvient à voler ! L’expérience doit arrêter là : l’Inquisition aurait jugé l’invention satanique et aurait fait brûler ses documents scientifiques…

Les premières montgolfières

A la fin du 18ème siècle, le “plus léger que l’air” va montrer ses capacités. 1783 est l’année phare pour ces expériences : le 4 juin, les frères Montgolfier font voler le premier ballon à air chaud à Annonay en Ardèche. Le 19 septembre, le premier “vol habité” par… un coq, un mouton et un canard est lancé à Versailles sous les yeux de Louis XVI et atteint une altitude de 480 mètres avant de redescendre en douceur dans une forêt, 1700 mètres plus loin. Seul le coq, dit-on, périra dans l’aventure… et pourtant, il avait des ailes !

Le 19 octobre, dans l’est parisien, le premier vol emportant des hommes, dont Pilâtre de Rozier, est lâché jusqu’à 84 mètres de haut, mais, par prudence, en restant relié au sol par des cordages. Enfin, le 21 novembre, le premier vol libre emmenant Pilâtre de Rozier et le marquis d’Arlandes décolle du Château de la Muette. C’est un défi un peu fou : le ballon est fait de papier et de tissu, et un simple feu alimenté par de la paille et de la laine permet de chauffer l’air ! Mais la “montgolfière” atterrit finalement sans encombre à la Butte-aux-Cailles dans le sud de Paris, après un voyage de 9 km en moins d’une demi-heure. Une plaque commémorative, sous forme de stèle, rappelle cet événement sur la place Paul Verlaine dans le 13ème arrondissement.

Ces articles pourraient vous intéresser

25 juin 2019L'univers de la montgolfière

La montgolfière en 2019

La montgolfière de nos jours ! Faire des « excursions » en montgolfière, en générale d'une heure de vol sont proposées[...]

15 juin 2019L'univers de la montgolfière

La montgolfière se démocratise

Au XIXème siècle, les ballons deviennent l’attraction des fêtes, parfois même sous forme d’acrobaties aériennes. Les ballons captifs permettent de[...]

6 mai 2019L'univers de la montgolfière

Histoire de la montgolfière

Tout commence en France La montgolfière a été inventée par les frères Montgolfier en 1782. Le premier vol du ballon à[...]

Sécurité

Qualité

Professionalisme

Petits prix

Vers le haut